Le coton traditionnel, une culture "no futur".

mars 11, 2020

Le coton est une fibre végétale issue du cotonnier. Plante vivace, elle pousse généralement dans des régions tropicales à climat chaud et humide : Inde, Chine, USA, Brésil, Pakistan, Grèce.

Certains aventuriers nous font mentir en arrivant depuis quelques années à faire pousser du coton en France. wwww.jeanfil.fr Bravo messieurs !

 

Ses premières traces remontent à 7 000 ans au Pérou et au Mexique mais c'est en Inde que la culture du coton sest réellement développée il y a plus de 3 000 ans. 

Sans rentrer dans les détails, sa culture, son exploitation et son commerce en ont fait un des piliers de la mondialisation. 

Le Made in Coton représente la plus importante des fibres naturelles produites dans le monde !

La capsule ci-dessus est un fruit protégé par une coque dure qui s'ouvre à maturité laissant apparaitre un magnifique duvet blanc. Il sert de protection pour les graines de coton nichées à l'intérieur. 

Voici le graal ! C'est cette fibre blanche qui est la base du processus pour fabriquer nos fringues en pur coton. 

En quelques décennies, cette magnifique fleur de coton est devenue la proie de toutes les convoitises.

 

Le coton a besoin de beaucoup d'eau pendant sa croissance mais paradoxalement en fin de cycle celui-ci veut de la chaleur et même une période de sécheresse intense

 

En fait, cette information est légèrement erronée, le coton, lui ne veut rien de particulier. C'est l'humain qui a vite compris qu'il fallait le faire boire plus que de raison et ensuite le faire sécher aux UV surpuissants pour éviter que l'or blanc ne pourrisse sur place.

La production conventionnelle de 1 kilo de coton nécessite plus de 5OOO litres deau ( léquivalent dune centaine de douche).

Le coton est une plante fragile, sujet à plusieurs maladies, et très apprécié de certains insectes

L'homme a donc décidé de le shooter aux pesticides en permanence pour le protéger

Il absorbe 25 % des pesticides produits dans le monde ( dont certains classés par lOMS comme « hautement dangereux »).

 

Dernier point, le coton a de lappétit. Il puise toutes les richesses du sol. Comme les minéraux naturels ne lui suffisent pas, lhomme a encore une fois pris les devants en le boostant aux engrais synthétiques à base d'azote. 

A cause de ces cocktails, la terre devient rapidement stérile au point de devoir déplacer sa culture et lexcès dazote pollue les cours deau et les nappes souterraines.

Pour compléter la liste, nous pouvons ajouter :  Blanchiment du coton au chlore, teinture employant des métaux lourds, du plomb, du chrome etc etc... (liste non exhaustive)

Bref, un vrai cours de chimie pour cultiver une plante qui est devenue, au fil des millénaires, et au delà des conséquences environnementales catastrophiques, une source de graves problèmes de santé pour les communautés agricoles, les ouvriers des usines.

Ci-dessous avec de l'imagination vous pouvez voir la mer d'Aral, asséchée à cause de la culture traditionnelle du coton. Et dire que les pêcheurs portent des vêtements en coton 


Cette brève analyse nous a rapidement convaincu d'éliminer le coton conventionnel de notre sélection de fibre.

Sa culture dopée par la Fast Fashion et ses dérives en ont fait un poison pour notre environnement et un danger pour les ouvriers  que nous ne pouvons cautionner. 

 

Vous l'avez compris, notre marque PURE n'utilise pas de coton traditionnel et n'en utilisera jamais.

 

Dans un prochain article, on vous présentera lalternative logique que nous avons choisi pour confectionner nos vêtements en coton.

 

En attendant on vous propose de jeter un oeil sur nos collections réalisées en coton biologique, en lin ou en matières recyclées qui permettent de minimiser l'impact écologique de nos habits.

 

Confectionnés 100% en France, nous mettons en place des solutions pour que nos vêtements soient autant responsables que ceux qui les portent.